5 astuces pour établir votre tarif de freelance sans imprévus

En se lançant dans le freelance, la tarification peut être un défi. Faut-il suivre les tarifs standards, aligner sur la concurrence ou commencer à un tarif plus bas pour se lancer ? Vos préoccupations sont tout à fait fondées. Voici 5 conseils pour établir vos tarifs de manière judicieuse !

Inclure les charges et impôts dans votre calcul

En fixant vos tarifs en freelance, assurez-vous de couvrir vos prestations, taxes, et frais professionnels tels que :

Lire également : Quelle entreprise choisir pour l’envoi de vos courriers ?

  • Matériel
  • Logiciels
  • Assurances
  • Bureaux
  • Etc. 

N’oubliez pas les dépenses occasionnelles comme les événements. N’hésitez pas à cliquer pour lire d’autres astuces afin de mieux fixer votre tarif freelance !

Analyser les tarifs en vigueur

Explorez les tarifs pratiqués dans votre domaine en consultant des sites spécialisés, des forums, et en examinant les baromètres de prix de votre profession. N’hésitez pas à dialoguer avec d’autres freelances pour avoir une idée du marché. L’objectif n’est pas de suivre aveuglément les tarifs en vigueur, mais de déterminer votre position sur le marché et comment mettre en avant vos compétences spécifiques.

Sujet a lire : Quel est le rôle d'un actionnaire dans une entreprise ?

Si vous possédez une expertise ou des qualifications rares, mettez-les en avant ! Vos expériences valorisantes, diplômes ou certifications uniques doivent se refléter dans votre structure tarifaire.

Valoriser vos compétences

En tant que débutant, vous pourriez être tenté de fixer des tarifs bas par crainte de perdre des opportunités, cherchant à prouver votre valeur, obtenir des recommandations ou gagner en visibilité. 

Cependant, vous risquez de compromettre votre capacité à réajuster vos tarifs plus tard en sous-évaluant votre travail. Cela va mettre en danger votre activité freelance dès le départ.

Pensez à toujours évaluer la rentabilité de chaque mission pour éviter des difficultés financières et le sentiment injustifié d’imposture. Parfois, il vaut mieux refuser une mission que compromettre la santé financière de votre activité.

Évaluer la fréquence et la durée des missions

La réduction de vos tarifs prend tout son sens dans un contexte précis avec l’obtention d’une mission récurrente, de longue durée ou un volume de travail considérable de la part d’un client. Un contrat à long terme offre une source stable de revenus, créant ainsi une base solide pour maintenir l’équilibre de votre activité.

De plus, travailler avec un client régulier signifie moins de temps consacré à la prospection et à la gestion (communication avec le client, adaptation à ses outils… Dans ce contexte, une réduction de tarif peut s’avérer plus rentable.

Préserver votre marge bénéficiaire

Vous avez choisi le statut de freelance pour valoriser vos compétences et mener une vie confortable grâce à votre activité, pas seulement pour survivre. L’objectif est de générer des bénéfices, tout comme n’importe quelle entreprise. Ainsi, tenez compte du coût de votre travail, de toutes les dépenses et taxes lors de la fixation de vos tarifs. Assurez-vous de dégager une marge à réinvestir ou à épargner.

Pour réussir en freelance, fixez vos tarifs de manière judicieuse en incluant toutes vos charges, en valorisant vos compétences spécifiques, en évaluant les contrats à long terme,. N’oubliez surtout pas de préserver une marge bénéficiaire suffisante.

About the author