Comparatif des statuts freelance : auto-entrepreneur vs portage salarial

Le choix d'un statut juridique est une étape cruciale pour tout travailleur indépendant, et cette décision peut avoir un impact significatif sur la gestion de son activité, ainsi que sur sa rémunération et ses droits sociaux. Parmi les options les plus populaires pour les travailleurs freelance en France, on trouve l'auto-entrepreneur et le portage salarial. Quels sont les avantages et les inconvénients de chaque option ?

Présentation des statuts d'auto-entrepreneur et de portage salarial

Voici un comparatif portage salarial freelance qui porte sur les différences entre le statut d'auto-entrepreneur et le portage salarial

Avez-vous vu cela : Comment protéger son entreprise contre la concurrence déloyale ?

Auto-entrepreneur

L'auto-entrepreneur est un régime juridique simplifié destiné aux travailleurs indépendants qui réalisent des activités commerciales, artisanales ou libérales, et qui ont un chiffre d'affaires annuel inférieur à un certain seuil (72 500 euros pour les activités de services et 176 200 euros pour les activités de vente). L'auto-entrepreneur bénéficie d'une franchise de TVA et doit payer des cotisations sociales proportionnelles à son chiffre d'affaires.

Portage salarial

Le portage salarial, quant à lui, est un contrat de travail entre un travailleur indépendant (le porté) et une entreprise de portage salarial, qui facture les prestations du porté à ses clients et reverse une partie de la rémunération sous forme de salaire. Le porté bénéficie ainsi du statut de salarié, avec les avantages sociaux qui y sont associés (assurance chômage, retraite, mutuelle, etc.).

A lire aussi : Quelles étapes pour expédier un smartphone ?

Avantages et inconvénients de chaque option

Chacune des deux options ont aussi bien des avantages que des inconvénients.

Auto-entrepreneur : avantages et inconvénients

Ce statut est simple et rapide à mettre en place, ce qui le rend accessible à tous les travailleurs indépendants. De plus, l'auto-entrepreneur bénéficie d'un régime fiscal avantageux, avec un taux d'imposition réduit et une franchise de TVA qui peut être un avantage concurrentiel sur certains marchés. 

Enfin, l'auto-entrepreneur peut cumuler son activité avec un autre emploi salarié, ce qui peut être intéressant pour les travailleurs qui souhaitent tester une activité sans quitter leur emploi actuel. Cependant, l'auto-entrepreneur présente également des inconvénients. Le chiffre d'affaires est limité, ce qui peut limiter la croissance de l'activité. 

De plus, les cotisations sociales sont calculées sur le chiffre d'affaires, même en cas de déficit, ce qui peut entraîner une charge financière importante en cas de mauvaise année. Enfin, l'auto-entrepreneur ne bénéficie pas des avantages sociaux liés au statut de salarié, ce qui peut être un handicap en cas de maladie ou de cessation d'activité.

Portage salarial

Le portage salarial est riche d'avantages. Tout d'abord, le porté bénéficie du statut de salarié, ce qui lui permet de bénéficier de l'ensemble des avantages sociaux associés à ce statut. De plus, le portage salarial permet une grande flexibilité dans la gestion de l'activité, tout en offrant une sécurité financière grâce au versement d'un salaire régulier.

En termes d'inconvénients, le porté doit payer des frais de gestion à l'entreprise de portage salarial, ce qui peut réduire sa rémunération. De plus, le porté ne peut pas facturer directement ses clients, ce qui peut limiter sa marge de manœuvre en termes de négociation et de tarification.