Tableau de bord : l’essentiel à retenir

Les dirigeants des entreprises veulent disposer d’un tableau de bord fourni des indicateurs les plus pertinents pour leur permettre de prendre les meilleures décisions au moment opportun. D’ailleurs, voyons ensemble à quoi servirait-il réellement.

Le tableau de bord : pour un pilotage opérationnel au quotidien

Le tableau de bord est un outil d’exécution et de suivi des différentes tâches quotidiennes. Il sert à analyser les stocks, le nombre de tickets ou encore le nombre de clients, les leads entrants, les ventes en cours… Le tableau de bord est un outil de pilotage « agile » qui insiste sur l’adaptation des ressources aux besoins. Il permet de rectifier le tir si on a pris des décisions inadéquates. Si ce sujet vous intéresse, vous pouvez lire la suite ici

Concevoir un tableau de bord utile

Créer un tableau de bord est une étape délicate, car il doit se composer d’éléments compréhensibles et pertinents. Ce tableau doit être utilisable par les lecteurs. Il ne doit pas être trop compliqué. Cependant, il ne faut pas qu’il soit trop simpliste non plus, car il n’a aucune valeur ajoutée dans ce cas.

Ainsi que précisé, il faut que le tableau soit lisible et qu’il donne des informations pertinentes. Dans ce cas, il devrait (dans la limite du possible) contenir sur une seule page. Les informations qu’il contient devraient faciliter la prise de décision.

De nombreux entrepreneurs s’interrogent encore sur le support adéquat pour créer un tableau de bord impactant qui soit facile à lire et facile à modifier. On peut le rédiger sous forme de tableau Excel ou encore en utilisant un outil CRM. D’autres préfèrent utiliser un logiciel de gestion pour ce faire.

Un tableau pour analyser des données

Pour mieux comprendre certains indicateurs, il faut pousser l’analyse plus profondément. Aussi, une mauvaise rentabilité peut s’expliquer par divers facteurs qu’il convient d’étudier avant de tirer une conclusion. Cela peut ainsi s’expliquer par :

  • Le coût des matières premières ;
  • Le coût du transport ;
  • Le prix de la main d’œuvre ;
  • Le stock ;
  •  …

Ces éléments à eux seuls ne permettent pas de cerner la mauvaise rentabilité. Il convient de les étudier ensemble pour souligner différents points de blocage. Dans ce cas, on utilise le tableau de bord pour s’interroger sur les causes d’un éventuel échec.

Les différentes sortes de tableau de bord en entreprise

En entreprise, on rencontre souvent trois types de tableau de bord. Le premier étant le pilotage opérationnel qui sert à suivre les tâches quotidiennes, le stock, les objectifs de vente. Il promeut l’approche agile.

Le second type est le tableau de pilotage stratégique qui se concentre sur différents KPI’s comme le chiffre d’affaires, la rentabilité ou encore la satisfaction des clients.

Le troisième type est le tableau d’analyse des données qui est axé sur une étude approfondie des divers indicateurs afin de déceler les causes exactes d’échec et de succès.

 

 

About the author